L'Harmonie du monde divisée en trois cantiques, par François Georges de Venise, traduit du latin par Guy Le Fèvre de la Borderie

Publié le

Il s'agit ici d'une oeuvre exceptionnelle. L'auteur en est François GEORGES de Venise (ou Francesco ZORZI). L'ouvrage a été composé en latin et est paru en 1545 à Paris. C'est le poète Guy Le Fèvre de la Borderie qui en donne une traduction en français, achevée d'imprimer le 4 octobre 1578 par Pierre le Voirrier, Maître Imprimeur, pour Iean Macé, libraire juré en l'Université de Paris.
Ce chef d'oeuvre de la littérature humaniste et mystique de la Renaissance marque l'accomplissement de la vie de l'auteur ayant appartenu à l'Ordre franciscain. Sa conception unitaire de l'esthétique est une tentative d'hamoniser et d'unifier dans ce livre les arts, les sciences, la pensée philosophique et la pensée religieuse. L'oeuvre est composée de 3 cantiques, chacun de ces cantiques étant lui-même divisé en 8 tons. Les nombres ont ainsi une valeur musicale, et les trois cantiques font référence à la mystique des trois mondes :
 - le monde du Principe pur actif et immobile,
 - le monde du Logos, manifestation de ce principe et de son émanation,
 - le monde des existences particulières et de l'homme.
L'ensemble est une méditation pythagoricienne, néoplatonicienne et mystique qui s'inspire de l'harmonie musicale, et qui souhaite montrer que la connaissance du monde créé répond à une harmonie divine qui a été recherchée par toutes les traditions depuis l'Antiquité.
L'ouvrage n'est pas sans rappeler l'oeuvre de Paul Lacuria Les Harmonies de l'Être. De même, la figure des 3 mondes dont on retrouve une photographie plus bas rappelle étrangement la figure universelle de Martinès de Pasqually.
 
Les Éditions Arma Artis, en la personne de Monsieur Jean-Marc Tapié de Céleyran, ont réédité 100 exemplaires de ce chef d'oeuvre en 1978. C'est un imprimeur suisse, Chabloz, qui exerçait alors à Mauraz dans le canton de Vaud, qui en a assuré l'impression en fac-similé au format original sur papier vergé. Ce n'est qu'aux environs de 1998 que les 100 exemplaires ont été totalement vendus.
 
Titre latin : De Harmonia Mundi
Les Éditions Arma Artis avaient leur siège social à Neuilly sur Seine en 1978
Dépôt légal : 3ème trimestre 1978
Tirage limité à 100 exemplaires
1012 pages, poids total : 4,62 kg
dimensions : hauteur : 42cm; largeur : 27 cm; épaisseur : 5,5 cm
L'Harmonie du monde divisée en trois cantiques, par François Georges de Venise, traduit du latin par Guy Le Fèvre de la Borderie
L'Harmonie du monde divisée en trois cantiques, par François Georges de Venise, traduit du latin par Guy Le Fèvre de la Borderie
L'Harmonie du monde divisée en trois cantiques, par François Georges de Venise, traduit du latin par Guy Le Fèvre de la Borderie
L'Harmonie du monde divisée en trois cantiques, par François Georges de Venise, traduit du latin par Guy Le Fèvre de la Borderie

Voir les commentaires

La mystique de Valentin Weigel et les origines de la théosophie allemande 1533-1588, par Bernard Gorceix

Publié le

Les écrits de Bernard Gorceix ont permis d'éclairer en France la mystique et la théosophie allemandes. L'oeuvre de cet immense chercheur et universitaire français, élève du Professeur Eugène Susini, disparu tragiquement en 1984 à l'âge de 47 ans, est presque entièrement consacrée à la littérature mystique et baroque de l'Allemagne.
Déjà en 1979, le Professeur Antoine FAIVRE souligne tout l'intérêt des recherches de Bernard Gorceix dans un article paru dans la Revue de l'histoire des religions (Théosophie et mystique spéculative du siècle baroque en Allemagne. Note sur l'œuvre de Bernard Gorceix , tome 196 n°1 et n°2, 1979. pp. 53-77 et pp. 153-183). Ces 2 articles sont consultables directement sur le portail Persée :
Par ailleurs, l'article de Wikipédia fournit de précieux renseignements sur Bernard Gorceix.
Il restait à rééditer sa thèse de Lettres (Paris IV, 1971), c'est chose faite grâce à l'heureuse audace de Monsieur Jean-Marc Tapié de Céleyran des Éditions Arma Artis. Déjà une première rencontre en 1982 entre les deux hommes avait permis l'édition d'un traité d'alchimie chrétienne attribué à Saint Thomas d'Aquin, L'Aurore à Son Lever, chez Arma Artis. Monsieur Tapié de Céleyran rend ici un nouveau et vibrant hommage en première page de la réédition de la thèse :  « Bernard Gorceix, ami et frère d'arme incomparable, esprit étincellant qui tel Manjushri tenait l'épée de la discrimination et de la Sagesse, sans ménagement, mais salutairement. Il a laissé un vide jamais comblé. »
 
Éditions Arma Artis, BP 3, 26160 La Bégude de Mazenc cedex
Achevé d'imprimer en mars 2014
ISBN : 978-2-87913-159-7
Collection Traités adamentins
500 pages, 70 €
Tirage limité sur papier ivoire 90 g
 
TABLE DES MATIÈRES :
 
Introduction
Premier livre : la vie
   Introduction
    L'enfance et les études de Valentin Weigel (1533-1567)
    Le pasteur de Zschopau (1567-1588)
Deuxième livre : la théologie mystique
  L'oeuvre de libération et la méthode weigelienne
         La critique du siècle
        L'attitude weigelienne
        La révélation et la méthode weigelienne
  Les approches de Dieu
        La réflexion sur la connaissance
        La méditation sur le temps
        Lieu, macrocosme et microcosme
  Dieu, l'acte créateur et la chute
        Dieu
        L'acte créateur, l'Eve céleste et le Christ
        La créature et la chute
  La via mystica
         Les deux types de foi: la foi naturelle et la foi sanctifiante
        Les étapes de la vie mystique
         L'union de l'âme avec Dieu
  Critique religieuse et sociale. La Nouvelle Eglise et l'eschatologie weigelienne
        La critique religieuse et sociale
        La Nouvelle Eglise
Bibliographie
Index nominum
Index rerum
Table des illustrations
La mystique de Valentin Weigel et les origines de la théosophie allemande 1533-1588, par Bernard Gorceix

Voir les commentaires