L'Arche Royale des francs-maçons

Publié le par magie.du.livre

Les degrés de l'Ordre Suprême de la Sainte Arche Royale de Jérusalem sont pratiqués dans le monde par 2 Maîtres Maçons sur 3.

  

Les premières traces de ce système sont antérieures à la Franc-Maçonnerie symbolique telle que nous la connaissons. L'Arche Royale s'enracine dans les philosophies antiques, les rituels telluriques celtes, les pratiques ésotériques pré-chrétiennes puis monastiques.

  

Trois systèmes se partagent l'Arche Royale dans le monde, qui sont autant de méthodologies intéressantes :

  - l'Arche Royale Anglaise (avec principalement 7 branches : Domatique, Aldersgate, Oxford, Staffordshire, Taylor's, Warwickshire, Bristol),

  - l'Arche Royale Américaine,

  - l'Arche Royale Irlando-Écossaise.

  

1) L'Arche Royale de style anglais ne comporte qu'un seul degré.

 

2) L'Arche Royale Écossaise transmet d'abord 2 degrés préliminaires : le Maître Maçon de Marque (Loge de Marque), Excellent Maître (c'est le passage des Voiles en Grande Loge de Babylone), puis Compagnon de l'Arche Royale (Chapitre de l'Arche Royale).

   L'Arche Royale Irlandaise intègre la Marque et le Passage des Voiles au début du Chapitre de l'Arche Royale.

 

3) Le Rite Ancien York de l'Arche Royale avance au degré de Maître de Marque (Loge de Maîtres de Marque), induit dans le degré de Passé Maître Virtuel (Loge de Passés Maîtres), reçoit et reconnaît dans le degré de Très Excellent Maître (Loge de Très Excellents Maîtres), et exalte dans le degré de Maçon de l'Arc Royal (Chapitre de Maçons de l'Arc Royal incluant le Passage des 4 Voiles en début de cérémonie).

 

 

L'Arche Royale propose une méthode mystique fondée sur la connaissance des textes fondateurs de la Franc-Maçonnerie, travaillant simplement la lecture et le sens des textes de l'Ancien Testament dont tout le substrat légendaire de la Franc-Maçonnerie est issu.

 

L'Arche Royale est accessible à tous les Maîtres Maçons, quelque soit le Rite d'origine de Loge Bleue. "Le rituel ne relate pas seulement une trouvaille, mais appelle une prise de conscience constituant «le sommet, le coeur et en même temps la racine profonde» de la quête de tous les Maçons, et le point de suspension de la démarche maçonnique". (Jean Solis, Guide pratique de la Franc-Maçonnerie, Dervy, Paris, 2004).

 

 a9

 

 

Le livre est disponible sur www.editionsdelahutte.com

 

 

 

 

 

Commenter cet article